La compagne Hranovnica

La typique campagne Hranovnica s’étend dans une cuvette de la rivi?re Hornád – dans le pan du Nord-Ouest du parc national Le Paradis slovaque (Slovenský raj). Le village  administrativement appartient ? la région autonome Prešov, au arrondissement Poprad dans le cadre de la Slovaquie. Inclusivement  deux urbains quartiers  – Hranovnické Pleso et Dubina, il y vivaient 3072 habitants au bout de l’an 2016.

Le titre du village est probablement dérivé de son position et il marque l‘endroit frontali?re entre les regions Gemer et Spiš. Les titres historiques revivants sont: Granich (1294-1320), Greniz, Grenic (1321-1328), Grenicz (1423), Hranowycza (1598), Hranowcze (1773) et depuis 1786 il dénoncait le titre contemporain Hranownicza. La campagne a été presenté comme la villa Granich en latin, Grencz en allemand, Grénic, Veghély ou bien Szépesveghely en hongrois.

Les armoiries actuelle du village procéde du mod?le de 1502. Il a une ressemblance de l’enseigne rouge, dans laquelle Barbe sainte avec des cheveux d’or et habillée en robe d’argent est située. Elle est couverte par un manteau d’or et á la main droite pondérée elle porte une tour de trois fen?tres d’argent. Pareillement  á la main gauche elle tient un livre doré devant sa poitrine, et sur chacune côté il y a une grande étoile d’or.

La premi?re mention écrite concernant la campagne est datante de 1294, mais il est probable que le village préexiste. Pendant le Moyen Âge, Hranovnica a été une villette mini?re avec une brasserie unique, une scierie et un moulin. L’intér?t de l’industrie mini?re est fondamentalement augmenté dans le 16e  si?cle, grâce ? limpulsion de la famille Thurzov, laquelle soutenait bien plus l’affaire du cuivre. Pendant cette époque Hranovnica est devenue la campagne essentielle parmi les villages voisins. Elle possédait des privil?ges uniques et elle disposait un entrepôt du cuivre – Kupferhaus. Initialement le métier le plus répandu était une agriculture, conjointement avec une apiculture et une p?che. La  fameuse manufacture de la ferrotypie a été fondée en 1824. L’exploitation de la ferrotypie a opéré jusqu’? 1975. Actuellement la municipalité est  en train de instaurer un musée local orienté sur la fabrication de la ferrotypie dans ceslieux historiques. Une scierie a été construite en 1858 dans l’aire Hámre et plus tard en 1875 elle a été déplacée au-dessous de la colline Dubina. Pendant le 2e guerre mondiale elle a été détruite et sa fonctionnement n’était pas plus restauré.

La population contemporaine de la campagne est  en principe de la confession romaine. Léglise primordiale romane flamboyant a été déplacé en style gothique dans le 14e si?cle, puis il a été approprié en style baroque et classique depuis 17e jusqu’? 19e si?cle. LÉglise réformée est représentée par la minorité, sa  église datante de  1837 est parée par un autel en style baroque fleuri.
Plusieurs organisations et fédérations sont actives dans un village, par exemple Les Sapeur-Pompiers volontaires, L’union slovaque des éleveurs, La croix-rouge, La fédération de combattants antifascistes,  le ch?ur d’église, l’ensemble folklorique Lúčka et beaucoup d’autres. Le sport le plus favori est un football (AS Hranovnica) et parmi les jeux un échec est le plus populaire.

La campagne est intéressante pour les touristes principalement grâce ? sa localité, puisque elle est située sur le carrefour de trois parcs nationals – Le Paradis slovaque, Les Hautes Tatras et Les Basses Tatras.